Projet Hercule

Vous pouvez avoir un impact bien plus important que vous ne l’imaginez !

C’EST QUOI ?

Le « Projet Hercule » est un travail créatif et méditatif de groupe, qui propose des transformations intérieures ayant des répercussions positives et évolutives dans le monde, à travers des actions concertées.

Nous nous intéressons ici particulièrement au deuxième travail accompli par Hercule : le combat face à l’Hydre de Lerne (et ses neuf têtes), qui peut être mis en analogie avec les enjeux planétaires actuels[1] et qui représentent les grands pièges par lesquels l’être humain peut se faire dévier ou manipuler

Hercule, en tant que vainqueur de l’Hydre, nous montre que nous sommes tout aussi capables de vaincre les fléaux en commençant par transformer les aspects en nous qui les alimentent ! Ainsi nous récupérons non seulement notre pouvoir, mais nous pouvons ensuite avoir un impact majeur autour de nous !

Ce travail comporte différentes étapes se déroulant sur trois mois pour chaque Tête, en deux grandes parties :

Partie intérieure

  1. Déterminer un ou des problèmes importants dans la matrice[2] en rapport avec une Tête de l’Hydre précise. Ceci implique quelques recherches, afin de déterminer la racine d’un problème, car souvent un problème peut en cacher un plus gros ou plus profond qu’il faut débusquer! C’est donc un travail de discernement pour voir comment le fléau agit dans la matrice.
  2. Éclairer en soi, dans quelle mesure nous participons au problème ou en quoi nous y sommes soumis ? L’exercice de l’Individualisation[3] ou autre méthode de déconditionnement est ici un travail important à réaliser. Ce travail vise à nous désidentifier et nous détacher de l’emprise de la matrice, et récupérer ainsi l’énergie qu’elle nous siphonnait, ce qui avait des effets néfastes dans toute notre vie!
  3. Trouver une ou des solutions qui peuvent être apportées dans le monde avec la conscience que nous offrons des alternatives à l’emprise de la matrice sur notre humanité. Ce travail est aussi une manière de prendre conscience de la valeur que représentent nos compréhensions et transformations appliquées, et l’importance d’en témoigner par gratitude et compassion envers tous nos frères et sœurs en quête.
  4. Produire un écrit d’une à trois pages qui résume les trois étapes ci-dessus pour le partager aux membres de l’équipe avec un résumé de nos découvertes, compréhensions et solutions. L’écrit comportera des idées d’actions à vivre seul ou en groupe, et qui serait à mettre en route. À cela peuvent s’ajouter des idées de symboles et de phrases inspirantes pour l’étape 5. Ce texte est à remettre environ cinq jours avant la première méditation de pleine lune.
  5. Méditer lors des trois pleines lunes suivantes (cela peut se faire deux jours avant et deux jours après la date, pour demeurer souples), afin de sentir que nous formons une équipe, et visualiser que nous envoyons tous ensemble dans le monde nos solutions individuelles et bien sûr de groupe. Un symbole et une phrase accompagneront la méditation. Voir ci-dessous pour connaître la fonction de chaque méditation de pleine lune.

Partie extérieure

  1. Agir pour faire connaître les solutions trouvées. Les actions peuvent être agies individuellement, ou mieux encore en groupe ! Idéalement coordonner nos actions entre nous et avec ce qui se passe dans le monde, afin de développer une conscience de groupe et avoir un maximum d’impact.
  2. Observer ce que ce travail engendre dans nos vies, dans le monde et dans nos activités. C’est donc le jeu du miroir qui se met en place ici, avec les « tests » qui en découlent. Évidemment cette étape pourra s’étaler au-delà de trois mois, et les partages entre participants pour nous entraider seront les bienvenus!
  3. Avant la fin du cycle, un bilan individuel permettra de partager et prendre conscience de nos transformations, progrès, actions, leçons tirées…

 

POURQUOI ?

Il ne reste plus un seul pilier de notre civilisation qui ne soit gravement atteint par la matrice. Pensons à la politique, l’économie, la santé, l’éducation, la science, etc. qui servent de moins en moins les intérêts des êtres humains, mais au contraire les asservissent de plus en plus à des fins souvent monétaires ou de pouvoir.

La grande majorité des individus sont d’accord pour dire que notre société est devenue malsaine, sans savoir ce qu’il est possible de faire, tellement les défis sont grands et nombreux.

Cependant, ce n’est pas une raison pour rester passifs, surtout lorsque des solutions existent !

Ce travail permet de partir de problèmes, sources de souffrances, pour aller jusqu’au témoignage de solutions pouvant apporter des guérisons. Entre les deux, nous travaillons à notre propre attachement à la matrice, trop souvent la cause de problèmes qui parasitent notre évolution et qui créent de nombreux problèmes dans le monde.

 

POUR QUI ?

Certaines conditions sont nécessaires pour se sentir pleinement à sa place dans un tel projet. En voici quelques-unes :

Être révolté par ce qui se passe dans la matrice : la révolte est ici un moteur important qui pourra nous motiver à faire ce travail jusqu’au bout. Il ne s’agit pas d’accuser ou d’être agressifs, mais de ressentir qu’il n’est plus possible de rester passifs devant le mal créé par la matrice et avoir de la compassion pour ceux qui se laissent avaler dans des systèmes inhumains.

Vouloir voir le mal en face : ce projet n’est pas pour les gens qui veulent uniquement parler de spiritualité sans daigner regarder ce qui se passe dans le monde et en nous-mêmes ! Il implique d’enlever nos lunettes roses, afin de regarder le mal et les conséquences de laisser la matrice se répandre de plus en plus chaque jour.

S’engager à y faire une place dans nos vies : bien que la formule soit souple, il faut vouloir y consacrer du temps. C’est aussi un travail avec un rythme précis (3 mois) qui demande une bonne organisation autant intérieure qu’extérieure. Chacun peut s’engager pour une Tête de l’Hydre en particulier, mais le mieux est de travailler l’ensemble.

Communiquer/collaborer avec d’autres : étant donné qu’il s’agit d’apporter de la Lumière dans la Matrice, ce projet ne peut être vécu qu’en groupe. Seul un groupe d’individus dont les forces de Bien exponentielles s’allient, possède la puissance spirituelle nécessaire pour vaincre la matrice. Il est donc nécessaire que les membres de cette équipe communiquent régulièrement aux différentes étapes.

COMMENT ?

Le déroulé du projet se fait en suivant les pleines lunes qui sont des moments opportuns où il est possible d’avoir un éclairage particulièrement aidant.

En gros, le rythme serait un mois pour la recherche, le travail sur soi et l’écriture, puis deux mois pour l’action/transformation/ancrage/observation. Le tout en suivant les pleines lunes :

Les têtes de l’Hydre

L'Argent-Roi

(culte du Dieu Mammon) = tête « immortelle » de l’Hydre, car elle s’infiltre partout et demeure la base de tout (« Sans fric, t’es sous les ponts, et bientôt t’es mort, mon pote! »). « Plus important que l’ humain, il y a l ‘argent !» : c’est devenu le leitmotiv majeur de notre époque. Depuis la fin du XX’ siècle, une étape a été franchie: l’argent est devenu la première valeur mondiale, devant l’être humain ! Cela signifie que l’être humain est devenu l’esclave du dieu de l’argent, Mammon (ce nom lui a été donné par le Christ !). Réveillez-vous !

Travail obligatoire

(faux but de Vie, fausse aventure, faux idéal)

Auparavant, et jusque vers le début du XX’ siècle, le travail était considéré comme l’activité des esclaves ! Ceci a-t-il changé ? Non, c’est simplement la propagande qui est mieux réalisée. La société a fait croire à l’être humain que c’était formidable de travailler, que grâce à cet effort il pouvait acheter tout ce qu’il voulait, et ainsi satisfaire tous ses désirs ! L’être humain se serait-il fait « avoir » par les marchands ?! Il existe un vrai travail, à savoir réaliser une « oeuvre », mais il est quasiment inconnu dans notre société. Si le lecteur veut s’en faire une petite idée, l’ouvrage des auteurs L’Aventure Héroïque de Céline et Pierre Lassalle lui est fortement conseillé.

Vide du coeur

(société de surconsommation, affectif ou manipulation de l’autre, médias électroniques, publicité, jeux vidéo).

Le « meilleur » moyen de fermer, voire « tuer » le coeur humain, c’est-à-dire de massacrer sa sensibilité (source de l’imagination créatrice), est de le placer le plus souvent possible devant un écran, où il demeurera le plus passif possible, et ce, dès son plus jeune âge ! Bien sûr, lorsque le coeur est fermé et vide, les relations se trouvent dans un état pitoyable (rapports dominant-dominé). La « bête » habite le coeur !

Athéisme

  (idée négative de la mort en Occident, spiritophobie).

Le matérialisme ultralibéral a généré une nouvelle croyance, de plus en plus populaire  chez les intellectuels : l’athéisme ! Contrairement à ce qui est cru habituellement, l’athéisme est aussi une croyance : celle que Dieu n’existe pas ! En effet, ni les croyants  ni les athées n’ont la preuve que Dieu existe ou pas. Ces deux formes de croyances sont donc les deux faces d’une même pièce qui s’appelle : ignorance ! Nous devons  remplacer la croyance (celle que Dieu existe ou celle qu’il n’existe pas) par  l’expérimentation et/ou la pratique. L’auteur de ces lignes ne croit pas en Dieu : il a fait  l’expérience de Son Existence !

Animalisation de l'être humain

(psychanalyse, sexualité pervertie, agressivité instinctive).

Une certaine psychologie a fait croire à l’être humain qu’il pensait avec son sexe, c’est-à-dire que toutes ses motivations provenaient de là ! C’est un mensonge ! Toutes les manipulations dont l’humain fait l’objet dans notre société, principalement à cause de  l’industrie publicitaire, se servent de ce principe d’animalisation.

Destruction de la Nature

 (science matérialiste et économico-utilitariste, lutte des espèces).

Une certaine science a fait croire à l’être humain qu’il descendait du singe et que le seul moyen d’atteindre ses buts était la compétition « L’homme est un loup pour l’homme !»). C’est un mensonge ! Et il conduit à la destruction de la Nature, qui est une sorte de vengeance insconsciente de l’humain (« Si j’suis qu’une bête, alors j’casse tout !»). En fait, la Nature fonctionne davantage sur la loi de la solidarité.

Destruction du sacré

(destruction: spiritualité, innocence, Féminin,Nature).

Nous vivons dans une société profane, c’est-à-dire où l’on ne s’intéresse pas à ce qui est sacré, à savoir la nature de l’esprit ou de ce qui est éternel. Dans une société profane, l’individu ne s’intéresse qu’à ce qui est matériel et utile. Quant au sacré, généralement, ceci lui fait peur: alors, il le piétine et le détruit !

L'Insécurité ou l'Impuissance

(totalitarisme, méfiance, stress, critique négative)

Les médias noient l’individu sous des tonnes d’informations relatant un maximum de mauvaises nouvelles (accidents, catastrophes naturelles, meurtres, etc.) face auxquelles il se sent impuissant, faible et insécurisé.

Mécanisation de l'Esprit

(pensée unique ou « double pensée », utilitarisme, pensée technologique ou binaire)

Dans notre société, avec l’appui grandissant des mass-médias ces deux dernières  décennies, l’être humain, euh pardon, le consommateur voulons-nous dire (!), est manipulé, afin de ne penser que de manière binaire (comme un ordinateur), ou, comme le prédisait l’écrivain visionnaire George Orwell (dans son roman 1984), avec la « double-pensée » que des sociologues ou philosophes ont appelé la « pensée unique » depuis quelques années.

Lectures suggérées :

[1] Artémis et Apollon, Céline & Pierre Lassalle, Éditions Terre de Lumière

[2] Voir le dossier « Lumière dans la matrice » sur ce site

[3] Le Tarot de l’Individualisation, Pierre Lassalle, Éditions Terre de Lumière

Prêt à relever le défi d’Hercule ?

Si vous souhaitez participer ou avoir de plus amples informations, veuillez remplir ce formulaire.

9 + 5 =

Le Bien s’organise !